L’art du Copywriting : Comment résoudre les maux avec les mots ?

Lorsque vous avez un produit ou un service à vendre sur votre site internet ou blog, vous devez convaincre vos prospects que vous avez la solution à leur problème. La meilleure manière de le faire est d’utiliser des techniques de Copywriting.

persuasion copywriting

Qu’est-ce que le Copywriting ?

Ce sont différentes techniques d’empathie, de persuasion et de vente qui vont permettre de convaincre les gens, que votre produit est fait pour eux.

Si vous vendez un programme sur la perte de poids, les personnes qui visitent votre site internet ont très certainement ce problème à résoudre.

Les visiteurs de votre site internet sont des prospects davantage qualifiés que sur Facebook par exemple.

Ils ont pris le temps de taper une requête sur Google pour trouver une réponse à leurs préoccupations.

Vous aurez donc plus de chances de les convertir car ils correspondront davantage à votre cible.

Si vous voulez multiplier vos taux de conversions, alors je vous conseille fortement d’utiliser le Copywriting dans vos argumentaires.

Ce concept n’est pas nouveau, il a juste été adapté avec l’arrivée d’internet.

Il y a plusieurs dizaines d’années ce concept existait déjà, notamment à travers les publicités à la télévision ou dans les magazines.

L’objectif est de rédiger des accroches ou des slogans impactant qui vont rester dans l’esprit des gens.

D’ailleurs si on y regarde de plus près, les arguments exposés dans les publicités ont des points communs avec ce que je vais vous exposer ensuite.

Dans quels cas utiliser le Copywriting ?

A partir du moment où vous avez quelque chose à vendre, vous pouvez l’utiliser dans vos différents outils de conversions.

Les deux moyens les plus utilisées sont la séquence d’emails et la page de vente.

Ils font partie de ce qu’on appelle en webmarketing le « funnel » ou encore l’entonnoir à conversion.

Vous avez capté des personnes dans votre liste d’inscrit en leur offrant un petit cadeau en échange (un PDF gratuit par exemple). Ils sont désormais inscrits à votre newsletter.

Maintenant que vous avez une liste de personnes qui vous suivent et que vous souhaitez promouvoir votre offre, vous pouvez automatiser une séquence emails sur plusieurs jours, qui vont amener au final votre prospect vers votre page de vente et à l’acte d’achat.

La séquence d’emails

L’objectif est de faire monter la température petit à petit avec un mail quotidien pendant une semaine généralement.

Mais pas n’importe comment !

Vous apportez de la valeur à votre liste d’inscrit.

Vous les faites réfléchir sur le problème qu’ils veulent résoudre.

Vous créez de la proximité avec votre cible, en racontant des anecdotes par exemples, en utilisant du storytelling.

Vous leur faites comprendre que vous aussi vous étiez à leur place il y a quelques temps et que vous avez réussi à surmonter cet obstacle.

Et les derniers jours, vous leur proposez votre offre, avec généralement une réduction qui dure 2 ou 3 jours pour les inciter à acheter rapidement.

Car le dimanche à minuit : RIDEAU

Mais ATTENTION,

Cela a l’air simple sur le papier, mais la réalité est souvent plus compliquée que cela.

OUI, ces techniques fonctionnent si vous les utilisez bien.

OUI, des personnes convertissent extrêmement bien avec cette stratégie.

Mais il vous faut viser juste pour éviter de passer pour un gros lourd qui spamme les gens tous les jours.

Car c’est beaucoup plus facile de perdre un acheteur potentiel que d’en récupérer un autre.

Les personnes qui se désabonnent de votre liste sont très difficiles à faire revenir.

C’est pour cela que vous devez mettre les mots sur ce que ressentent vos prospects.

Les capter d’entrée avec un pitch qui leur donne envie de lire la suite.

C’est aussi essentiel de ne pas mettre les premiers jours que vous vendez votre produit dans vos objets d’emails.

Privilégiez un titre intriguant qui donnent envie d’en savoir plus.

Limite un truc qui n’a rien à voir au premier abord, mais qui va faire un lien avec le problème que rencontre votre prospect. Par exemple :

« Il y a quelque chose qui me fascine chez ces personnes-là »

« C’est fou quand on y pense »

« Je pensais à un truc ce matin en me levant »

Forcément, on a tous envie de savoir à quoi tu pensais ce matin en te levant.

C’est irrespirable.

Est-ce que tu vas mettre le lait avant ou après les céréales ?

Est-ce que tu vas mettre un pull rouge ou bleu ?

Plus sérieusement, vous obtiendrez un taux d’ouverture de mails bien supérieur en faisant cela.

La page de vente

Le bouquet final.

Une fois que vous avez réussi à séduire vos prospects dans votre séquence mails, ces derniers seront redirigés vers votre page de vente avant de finaliser l’achat.

A partir de là :

  • vous présentez votre produit/service en insistant sur les bénéfices de celui-ci.
  • vous rédigez un argumentaire percutant qui envoie du pâté.
  • vous présentez le programme de ce que vous vendez.

Comme pour la séquence mails, travaillez votre accroche est ESSENTIEL pour convertir.

Dans une page de vente, réaliser une accroche en béton, c’est déjà la moitié du travail réussi.

Car vos lecteurs liront la suite.

C’est une des nombreuses règles de base en Copywriting.

Les meilleurs copywriters du monde vous le diront tous.

Christian Godefroy, un célèbre copywriter a initié le concept d’accroche hypnotique dans les textes publicitaires.

Ce sont des titres qui vont capter d’entrée l’attention de vos lecteurs.

Ils auront plus de facilité à lire la suite.

Votre argumentaire doit être assez long et percutant.

Avec des mots bien choisis qui vont toucher le cœur de votre prospect.

Si l’on reprend l’exemple d’une personne qui souhaite perdre du poids, vous pouvez insister sur le fait que sa situation actuelle a un impact sur sa confiance en lui et qu’il est mal dans son corps.

Vous êtes en empathie avec lui. Vous avez été dans le même cas que lui, vous avez eu les mêmes doutes, c’est pour cela que vous avez créé ce produit.

Pour que les personnes qui vous suivent prennent le même chemin que vous.

Vous savez ce qu’ils sont en train de vivre en ce moment, leurs frustrations, leurs doutes et que cette situation les pèse.

Mais vous avez ce qu’il faut pour changer tout cela avec votre produit.

Bien entendu, votre offre doit être de qualité et doit véritablement répondre aux besoins de votre cible.

On ne ment pas, on persuade à travers des arguments.

Aussi, il est important de lever les objections à l’achat et de rassurer les sceptiques.

Essayer d’imaginer à ce moment-là de votre argumentaire, qu’est-ce qui pourrait encore empêcher les gens d’acheter ?

Souvent, c’est le prix qui est le dernier frein à l’achat.

Alors, vous pouvez mettre en place par exemple une garantie 30 jours satisfait ou remboursé.

C’est un moyen de rassurer les derniers sceptiques.

Si les gens sont satisfaits de votre contenu, ils ne vous demanderont jamais de les rembourser.

Enfin, penser à mettre des témoignages de personnes qui ont déjà achetées la formation et qui en sont satisfaites. La preuve sociale est aussi un moyen de convaincre.

Vous l’aurez compris, le Copywriting nécessite de connaître parfaitement votre cible et ses besoins. Les techniques à ce sujet sont multiples, à vous de trouver le bon angle pour viser juste et multiplier vos ventes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *